Groupshow curated by Guy Malevez for Lieux-Communs
opening 07/10-22/10

groupshow with Pascale Marthine Tayou, Rohan Graeffly, Karen Vermeren, Tinka Pittoors, Katleen Vinck, Ulrike Bolenz, Elodie Wysocki,...

"Tous les mots que nous ne connaîtrons jamais" évoque l’inédit, la mort, le mystère. Nathalie Vanheule nous montre la beauté et la nécessité des erreurs. L'artiste crée une prise de conscience grâce au contact physique du corps et de l’œuvre. Les couleurs laiteuses se réfèrent au film blanc apaisant qui apparaît dans notre âme quand nous approchons de la mort, mais aussi lorsque nous ressentons une renaissance. Cela suppose la perte du contrôle de la vérité. C'est toujours un mystère pour l'homme de savoir comment on peut saisir la vérité.

L'effet miroir nous renvoie à l'histoire de Narcisse, il en va de même avec l'utilisation de différentes couches et de la lumière blanche. Le spectateur est invité à se tenir debout devant l’œuvre, à la regarder et à ressentir sa propre existence unique. La mort est comme une ombre qui est toujours présente. Nous connaissons l'existence. Nous ne connaissons pas l'inexistence. La vie est un cycle éternel plein de transformations. La peur de l'inconnu se résout à mesure que nous approchons de la déconstruction.
En apprenant des expériences sombres, nous pouvons sentir, sans peur, l'harmonie et la clarté dans ces moments de silence intérieur. La liberté d'esprit se base sur la maîtrise de soi, l'introspection et la conscience mentale de nos pensées et de nos opportunités. Nathalie Vanheule met en lumière les mots intérieurs et les sentiments d'espoir. « Tous les mots que nous ne connaîtrons jamais ».

http://www.inchampion.com/

100_2227864210155809518105127511103773n.jpg
       
100_22311894101558095180101271157919048o.jpg
       
100_22281377101558095172951271815923974o.jpg
       
100_2228127810155809519075127107337726o.jpg